Dordogne
L’histoire de la villa romaine
L’histoire de la villa romaine
L’histoire de la villa romaine

Un antique passé

L’hôtel restaurant « la villa romaine » doit son nom au passé antique du site où les Romains installèrent entre le 1er et le 2è siècle, une vaste et riche ferme.

De la Villa « Roma Sancta »… 
Entre la préhistoire de la vallée de la Vézère et le Moyen Âge de la vallée de la Dordogne, l’empire romain a lui aussi laissé ses traces, notamment à Carsac*. Et plus précisément au lieu dit…Saint Rome. Autrement dit Roma Sancta : un toponyme qui ne doit rien au hasard.

Lire la suite >

X

C’est ici en effet que, à la conquête des gaulles, les Romains vainqueurs construisent sur les bords de la Dordogne, une grande ferme gallo-romaine : une villa, la Roma sancta. Cette vaste propriété agricole comprend une partie résidentielle, « pars urbana », vraisemblablement située sous l’actuelle maison de retraite, et une partie agricole, « pars rustica », en face de l’autre côté de la voie. L’ensemble est alimenté en eau par un aqueduc dont une partie est encore visible dans le parc de l’hôtel et qui vient de la Fontaine du village du Bouyssou.

…au « noble repaire de Saint Rome » 
De sa destruction, par les invasions barbares, jusqu’à l’acquisition du domaine en 1462 par les de Bars, l’histoire du site est indéchiffrable. Les plus récentes fouilles, en 2009, ont cependant permis de découvrir de nombreuses sépultures. De quoi conforter l’hypothèse selon laquelle une nécropole aurait pris place dans les ruines des constructions gallo-romaines. A partir du 15è siècle donc, ce qui deviendra « le noble repaire de Saint Rome » est acquis par le sieur de Bars, prêtre et notaire royal de Sarlat.

Le Vieux Château devient hospice 
Ses successeurs, Louis, puis Raymond, rénovent et habitent le « Vieux Château ». Achevé au 17è, il restera dans la famille plus de trois siècles. Se succèderont ensuite les de Soulignac, Jean, puis Jean-Baptiste, maire de Sarlat en 1793. Puis les frères Noël et Germain Ser en deviennent propriétaires avant que de donner au château, en 1887, sa vocation actuelle en le léguant à la commune pour y créer un hospice.
 De la ferme du château… à « la villa romaine » 
Entre temps, au 19ème siècle, en 1848, la ferme du château est construite. C’est l’une des plus importantes de la région. Elle est successivement occupée par plusieurs familles d’agriculteurs, fermiers de l’hospice. Le dernier exploitant Monsieur Tréfeil arrive en 1948. Vendue, la ferme perd sa vocation d’origine : elle est transformée en hôtel qui prend le nom de « villa romaine ».
 Une manière de relier ce lieu d’hospitalité au prestigieux et antique passé du site.

*Le nom de Carsac viendrait de « Quercus Sacra », chêne sacré. Le lieu est en effet situé dans ce qui était l’immense forêt des Druides.